Forums Cannabiques Francophones (FCF)

Bienvenue sur les FCF
Nous sommes le 23 Oct 2014, 08:35

Heures au format Array




Poster un nouveau sujet  Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas modifier de messages ou poster de réponse.  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : → LEXIQUE
MessagePosté : 06 Oct 2010, 16:37 
Hors ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Oct 2011, 19:02
Messages : 39
Image
© FCF all rights reserved

Petit dictionnaire relatif à la culture du cannabis.


    A

Abscise : chute d'un organe.

Abscisse : couche de cellules qui en se desséchant, amènent la chute des feuilles.

Acide : se dit d'une solution ou d'un substrat dont le pH est inférieur à 7.

Acidophile : se dit d'une plante qui pousse de préférence sur un substrat acide.

Activateur/Booster de floraison : produits appliqués en additif des engrais de base a savoir croissance et floraison avec parfois une concentration en PK, vitamines, éléments mineurs (les éléments minéraux secondaires, acides humiques et fulviques et oligo-éléments) qui favorise la floraison.

Adjust-A-Wing : marque de célèbre réflecteur qui ont fait leurs preuves dans le monde de la culture.

Adventice : plus couramment appelé sous le mauvais nom de mauvaise herbe. Se dit aussi d'un organe non situé à l'endroit où il devrait l'être, comme par exemple les racines qui apparaissent sur la tige lors du bouturage, ou parfois des fleurs au point de jonction des feuilles.

Adventif : qualifie les racines qui apparaissent sur les tiges ou les rhizomes. Voir Adventice.

Aérienne (racine) : racine en partie ou en totalité au-dessus du sol (par ex. les orchidées).

Aéroponie : technique de culture sans substrat ou presque, les plantes sont tout de même maintenues dans un 'pot panier' et les racines sont libres, directement dans l'air, l'arrosage étant assuré par des brumisateurs. L'alimentation des racines en macro et micro-éléments y est donc, en théorie, optimale. Nécessite une solution à température fraîche.

Afghan : produit au Moyen-Orient sur les contreforts de l'Himalaya, il est de couleur noire ou réglisse. C'est un haschisch envoûtant et doux. Des sous-variétés se déclinent de l'afghan au népalais en passant par le pakistanais. Leurs consistances molles permet de les effriter sans les chauffer, ou de les rouler en fin filament, ce dernier étant inséré au milieu du joint sur toute sa longueur. Ses effets sont plutôt aériens, moins assommants que les produits d'Afrique du Nord et du Proche-Orient. Extrait de plantes petites et robustes qui poussent en altitude (3000 m), il est produit à partir d'une couche de résine pressée dans les mains. Voir Pakistanais, Népalais.

Aisselle : intérieur de l'angle formé par une feuille sur la tige. Beaucoup de fleurs poussent à l'aisselle des feuilles.

Albumen : tissu de réserves nutritives d'une graine.

Alcaline : se dit d'une solution ou d'un substrat dont le pH est supérieur à 7.

Allogamie : correspond à la fécondation croisée (ou interfécondation) entre deux individus distincts. L'allogamie favorise la diversité génétique, ce qui n'est pas le cas de l'autogamie. Voir Autopollinisation.

Anémogame : mode de reproduction des plantes dans lequel le pollen est essentiellement véhiculé par le vent (par ex. le chanvre).

Annuelle : c'est une plante qui ne vit qu'une saison.

Anthère : c'est l'extrémité de l'étamine. Ce sont les anthères qui contiennent le pollen. Voir Étamine.

Apex : l'extrémité d'une racine ou d'une tige. Mot latin qui signifie 'sommet' ou 'pointe'. Le pluriel est apices.

Apical : adjectif du mot apex, qui se trouve près du sommet, ou de l'extrémité.

Aquafarm : système de culture hydroponique. La plante y pousse dans un pot rempli de billes d’argile. Une pompe envoie la solution qui ruisselle ensuite à travers les billes d’argile et retombe dans le réservoir. La solution se gorge ainsi d’oxygène, et baigne constamment les racines.

Asexuée : une espèce est dite asexuée quand elle a la capacité de se reproduire seule et sans partenaire, c'est-à-dire sans faire intervenir la fusion de deux gamètes de sexes opposés. La plupart des espèces évoluées que nous côtoyons, ainsi que l'espèce humaine, sont sexuées.

Auto-floraison (Autoflo) : caractéristique d'une plante, issue d'un croisement avec de Ruderalis dont le déclenchement de la floraison est indépendant de la photopériode car ses durées de croissance/âge de floraison sont contenus dans ses gènes. Cette caractéristique permet, par exemple, d'obtenir une récolte en culture extérieure avant l'automne. Voir Ruderalis.

Autopollinisation (autogamie) : correspond à la fécondation (pollinisation) d'un gamète femelle (oosphère contenu dans l'ovule lui-même contenu dans l'ovaire) par un gamète mâle (émis par le grain de pollen) provenant du même individu, évidemment hermaphrodite. Voir Allogamie, Hermaphrodite, Monoécie.

Autoproduction : produire son herbe, par soi-même, sans avoir recours à quelque réseau de vente illégal.

Azote : élément chimique, constituant majoritaire de l'atmosphère. L'azote été exploité en tant qu'engrais naturel, dans l'urée animale (ou humaine) et le guano. Les sels d'ammonium sont absorbés par les plantes, qui sont alors forcées d'absorber plus d'eau (équilibre osmotique). Ces sels forcent ainsi la plante à grossir. Si d'autres minéraux sont présents en suffisance (phosphore, potassium en particulier) cet azote dope la croissance des plantes cultivées. C'est donc un élément indispensable à la croissance et au développement des végétaux. Voir Croissance, Macro-élément.

    B

Backcross, backcrossing : Voir Rétrocroisement.

Ballast : dispositif électrique qui permet le branchement d'ampoules spécifiques comme les HPS, MH ou néons. Un ballast peut être soit magnétique, soit électronique.

Bassinage : bassiner ne signifie pas plonger dans une bassine ! Bassiner une plante consiste à l'arroser par le dessus, en pluie fine. Le bassinage est un léger arrosage qui mouille superficiellement les plantes sans atteindre le compost et qui se fait à l'aide d'un vaporisateur. Les bassinages sont bénéfiques car en plus de bien humidifier les plantes, ils leur permettent de les débarrasser des insectes nuisibles qui n'aiment pas pour la plupart l'humidité. En effet, le bassinage sert aussi au traitement de maladies lorsqu'il s'agit de les prévenir par application de doses faibles de produits phytosanitaires et insecticides. Cette technique est aussi employée sur les semis comme méthode d'arrosage car il évite le déchaussement des plantules aux racines peu importantes. Voir Immersion

Bédave : action de fumer du cannabis ou du haschisch.

Bédo : terme familier pour définir un joint. Voir Joint.

Beurre de Marrakech : préparation à base de beurre et de feuilles plus ou moins résineuses, voir de têtes. Le beurre et l'herbe sont mis à bouillir dans un grand volume d'eau. Le THC se fixe alors dans la matière grasse qui est ensuite récupérée pour faire de la space cuisine. Voir Space cuisine.

Bhang : préparation tibétaine, sorte de milk-shake au cannabis.

BHO (butane honey extraction) : procédé d'extraction du THC par le gaz butane.

Billes d'argile : les billes d'argile sont légères, ne collent pas et sont réutilisables, elles peuvent être relavées après utilisation. Elles sont inertes, ont un pH neutre et ne contiennent aucun parasite. Car les billes drainent librement, et ne retiennent pas d’eau en excès, elles fournissent de bons niveaux d’oxygène autour des racines et sont particulièrement adaptées pour les systèmes hydroponiques. Nécessitent un tamponnage. Voir Tamponnage.

Bisannuelle : c'est une plante qui vit pendant deux saisons successives. Généralement la première année, la plante se consacre à créer des tiges et du feuillage, les fleurs apparaissent l'année suivante.

Blumat : système d'irrigation automatique fonctionnant sans pompe à eau ni électricité. C'est un cône en céramique qui réagit à la teneur en humidité de la terre. Si la terre devient sèche, il déclenche l’arrosage par son pouvoir absorbant. Lorsque la terre est suffisamment humidifiée, il cesse automatiquement de fournir de l’eau. Vous pouvez partir tranquillement en vacances et confier l’arrosage de vos plantes à ce type de système.

Blunt : joint de marijuana traditionnellement roulé dans un cigare de marque Phillies Blunt (d'où il tire son nom), que l'on ouvre avec une lame de rasoir, avant de le vider pour remplacer le tabac par l'herbe. Le blunt est finalement refermé en humidifiant la feuille de tabac et en recollant les bords. Un blunt désigne également un joint de marijuana roulé avec une feuille de tabac recomposé aromatisé ou de tabac brut lui donnant ainsi un aspect de cigare.

Bong : pipe à eau, bangh (à ne pas confondre avec le bhang) est un objet utilisé le plus souvent pour fumer du cannabis. De nombreux pays ont des lois contre la possession d'équipements utilisés pour la consommation de substances interdites. Le plus fréquemment, les pipes à eau sont donc vendues comme pipes pour le tabac seulement. Fumer avec une pipe à eau est réputé assez différent de fumer une pipe ou un joint. Les pipes à eau sont utilisées dans le but de refroidir la fumée avant de l'inhaler et pour créer une grande quantité de fumée que l'utilisateur va inhaler en une seule fois. Le mot bong est un mot dérivé du mot thaï baung qui réfère à une partie coupée de bambou.

Bourgeon : c'est une excroissance apparaissant sur certaines parties des végétaux et donnant naissance aux branches, aux feuilles, aux fleurs et aux fruits.

Bourgeon adventif, latéral ou stipulaire : apparaissant autour du bourgeon principal.

Bourgeon axillaire : situé à l'aisselle des feuilles, futures tiges latérales.

Bourgeon terminal : situé à l'extrémité de la tige.

Bouturage : c'est l'un des modes de multiplication végétative qui consiste à créer un nouvel individu à partir d'un fragment d'une plante sélectionnée. C'est un clonage, la bouture est génétiquement identique à la plante sélectionnée : on l'appelle clone. Le bouturage peut être naturel ou artificiellement provoqué par les jardiniers.

Box : armoire servant à la culture, souvent en tissu ou en bois, elle sert à recréer le climat optimal.

Breeder : c'est une personne qui pratique des croisements avec des spécimens de plantes soigneusement choisis, pour reproduire des qualités spécifiques : le goût, le rendement, l'effet, etc. Ces croisements produisent des variétés de souches de phénotypes différents.

Breeding : de l'anglais Éleveur (en parlant de sélection génétique du cannabis par ex.). Voir Sélection.

Brumisateur ultrasonique : brumisateur moderne fonctionnant sur le principe des ultrasons. Une membrane piézo-céramique est mise en oscillation à sa fréquence de résonance (1,2 Mhz). Cette vibration haute fréquence a pour effet de brumiser tout liquide se trouvant au dessus de la membrane. La taille des gouttes d’eau en suspension fait approximativement 5 microns de diamètre, taille impossible à atteindre avec des systèmes aéroponiques traditionnels.

Bud : terme botanique désignant une inflorescence, c'est-à-dire la protubérance sur une tige ou une branche générée par l'induction florale. Les buds sont les sommités florales, on les appelle couramment les têtes.

    C

Caduc : se dit d'un organe, notamment les feuilles, se détachant et tombant à chaque saison (par ex. les feuilles caduques).

Cal : tissu de cicatrisation qui se forme en réaction à une blessure. Aussi appelé bourrelet cicatriciel.

Calcifère : se dit d'un substrat riche en calcaire.

Calice : enveloppe extérieure de la fleur, composée de sépales.

Cannabiculteur : personne qui cultive du cannabis.

Cannabinoïdes végétaux (phytocannabinoïdes) : il y a plus de soixante cannabinoïdes végétaux connus. Ils sont présents dans le cannabis ou produits de la dégradation du tétrahydrocannabinol. Le tétrahydrocannabinol (THC), le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN) sont les plus répandus. Parmi les autres moins connus, on peut citer le cannabichromene (CBC), le cannabicyclol (CBL), le cannabivarol (CBV), le tétrahydrocannabivarine (THCV), le cannabidivarine (CBDV), le cannabichromevarine (CBCV), le cannabigerovarine (CBGV), le cannabigerol (CBGM), etc. Voir THC, Trichome.

Cannabis sativa L., Chanvre : connu aussi sous son nom latin cannabis, est une espèce de plante annuelle, de la famille des Cannabaceae. Le chanvre fut très largement utilisé par le passé, et il côtoie l'être humain depuis le Néolithique. Il a toutefois peu à peu été interdit ou fortement réglementé au cours du XXe siècle en raison de ses propriétés psychotropes. Le chanvre connaît de multiples utilisations, telles les tissus, la construction, les cosmétiques, l'isolation phonique et thermique, la fabrication d'huiles, de cordages, de litières, l'utilisation sous forme de combustibles, en papeterie, pour l'alimentation humaine, l'alimentation animale, comme biocarburant, pour des usages médicamenteux, pour un usage récréatif ou comme matériau composite, en association avec des matières plastiques. La filière chanvre trouve un regain d'intérêt avec l'augmentation du prix du pétrole et la prise de conscience environnementale. Les pays européens et les collectivités locales de ces pays tentent ainsi de favoriser à nouveau la culture du chanvre. Le chanvre en tant que drogue psychoactive est, selon les Nations-Unies, la substance illicite la plus largement utilisée dans le monde. Son composé chimique psychoactif majeur est le tétrahydrocannabinol. L'utilisation de cannabis remonte à plus de 3000 ans av. J.-C.. Sa possession, son usage ainsi que son commerce (en tant que composé psychoactif) devinrent illégaux au 20e siècle dans la plupart des pays. On recense 4 quatre sous-espèce du Cannabis sativa L. :
- Cannabis sativa subsp. sativa, ou chanvre cultivé, est la sous-espèce type de Cannabis sativa L.
- Cannabis sativa subsp. indica, ou chanvre indien, est synonyme de Cannabis indica Lam. Elle est originaire des régions himalayennes du nord de l'Inde.
- Cannabis sativa subsp. spontanea, ou chanvre sauvage, est synonyme de Cannabis ruderalis Janisch.
- Cannabis sativa subsp. kafiristanica, ou chanvre afghan est synonyme de Cannabis afghanica.
Voir Famille, Indica, Ruderalis, Sativa.

Canopée : écran de verdure, formé par les feuilles des parties supérieures de la plante. Dans notre cas, celle-ci doit être la plus homogène possible, en rehaussant les pots ou en palissant et en taillant les plantes .

Carence : absence ou apport insuffisant d'une ou de plusieurs substances nécessaires à la croissance, à la floraison et à l'équilibre de la plante. Ce déficit de nutriments se caractérise par des symptômes physiques : feuilles jaunes, tâches de rouille, etc. Voir Excès.

Carpelle : élément de la fleur portant les ovules et formant, seul ou soudé à d'autres, le pistil.

Caulinaire : inséré sur une tige (par ex. une feuille caulinaire).

Cellulose : polymère du glucose, principal constituant des parois des cellules végétales, responsable de leur rigidité.

CFL : aussi appelée lampe fluorescente compacte (LFC), c'est un tube fluorescent miniaturisé, plié en deux, trois ou quatre, ou encore enroulé, doté d'un culot contenant un ballast électronique. La lampe à incandescence a une efficacité de 14 à 25 lumens par watt, alors que la lampe fluorescente a une efficacité de l'ordre de 60 à 70 lumens par watt. D'une durée de vie de six à quinze fois plus longue que la lampe à incandescence. Par contre, elle est plus volumineuse et plus lourde.

Chanvrier (ou la chanvrière) : personne qui travaille le chanvre, chanvrière peut aussi désigner une coopérative de producteurs de chanvre.

Chènevière (ou canebière dans le sud de la France) : désigne un champ de chanvre.

Chènevis : désigne la graine de chanvre.

Chillum : sorte de pipe de forme conique, avec une pierre trouée faisant office de filtre, servant principalement à consommer le cannabis, soit sous forme végétale, soit sous forme résineuse. Les chillums sont généralement faits de terre cuite, de pierre sculptée ou de bois. D'origine très probablement indienne, le chillum est notamment utilisé par les sâdhu et, à partir du XXe siècle, par les hippies et les rastafaris.

Chlorophylle : Du latin chlorós (vert) et phýllon (feuille), c'est le principal pigment assimilateur des végétaux supérieurs. La chlorophylle intervient dans la photosynthèse pour intercepter l'énergie lumineuse et la convertir en énergie chimique. La longueur d'onde la moins absorbée étant le vert, c'est donc cette couleur qui est perçue, dans la lumière réfléchie vers l'œil, par la feuille.

Clonage : Voir Bouturage.

CMH (Ceramic Metal Halide) : les lampes aux iodures métalliques céramique ou CMH représentent la toute dernière innovation. Elles offrent une excellente uniformité de la lumière d'une lampe à une autre, qualité appréciable pour les applications qui nécessitent un bon rendu des couleurs notamment pour la culture intérieure.

CO2 ou dioxyde de carbone : gaz essentiel à la vie des plante, il est assimilé par les feuilles le jour. Présent dans l'atmosphère dans une proportion de 0,0375 % soit 386 ppm. En culture intérieure, des moyens artificiels permettent d'augmenter le taux de CO2 mais ils sont toutefois onéreux à mettre en œuvre et nécessitent une box totalement étanche. Une bonne intraction et extraction sont nécessaires pour un bon renouvellement de l'air et des plantes en bonne santé. Un ventilateur est vivement conseillé pour brasser l'air et fortifier les plantes.

Cool-tube : système de montage pour lampe HID (HPS et MH) utilisant un tube de verre pour laisser passer la lumière et dont les extrémités sont reliées à un extracteur d'air. La chaleur est évacuée beaucoup plus efficacement permettant de rapprocher la lampe au plus près de l'apex de la plante et de contrôler au mieux la température du placard.

Coco, fibre de coco : comparé à un terreau ordinaire, la fibre de coco a beaucoup d’avantage : facilité d’utilisation, niveau EC inférieur à 0.4 mS/cm (milliSiemens par centimètre), pH idéal de 5.8, permet un excellent développement racinaire, la fibre de coco ne se compacte pas car elle reste parfaitement drainante, légèreté de 85 kg/m3 (terreau : 125 kg/m3), capacité de rétention de l’eau rapide et facilitée, le substrat de coco peut être réutilisé.

Compostage : le compostage est un procédé biologique qui transforme les matières organiques en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau, riche en composés humiques, le compost. Un compost frais, c’est-à-dire ayant subi un début de fermentation (de l'ordre de 2 semaines) pourra être utilisé en paillage (mulching) ou en champignonnières. En fin de fermentation, le compost est stabilisé et pourra servir comme engrais/amendement organique. Une utilisation comme substrat de culture requiert quant à elle un compost ayant subi une longue période de maturation (d'autant plus longue que les jeunes plantes sont sensibles). Le compost se réalise dans un composteur mais pas forcément, il peut se faire en un simple tas ou entre 2-3 planches.

Cotylédon : nom donné à la première feuille pour les monocotylédones, ou aux deux premières feuilles typiques des dicotylédones (par ex. le Cannabis sativa L.) qui sortent de la graine. Premières 'feuilles' produites par un semis. Cela sert de réserve nutritive le temps que la plante puisse s'épanouir correctement.

Croissance : augmentation de la taille et du volume d'un organisme. La croissance est contrôlée par l'environnement (lumière, humidité, température, élément nutritif, etc.) et les phytohormones (hormones végétales). En culture intérieure, la croissance se fait en 18/6.

Cultivar : c'est le résultat d'une sélection, d'une hybridation ou d'une mutation spontanée chez les végétaux. Contraction de l'anglais cultivated variety.

Curatif : un fongicide de type curatif est un traitement qui stoppe le développement du champignon déjà installé dans la plante. Voir Fongicide, Préventif.

Curing : une fois la récolte séchée, le curing est une technique d'affinage de l'herbe qui consiste à laisser reposer l'herbe sèche dans des bocaux hermétiques, dans un endroit noir et frais. Le curing est une étape cruciale dans l'élaboration d'une bonne herbe. C'est une technique sous contrôle. On pourrait comparer le curing aux techniques pour faire vieillir le vin en fût de chêne dans les caves fraiches.

Cut : de l'anglais couper, terme généralement utilisé pour désigner la coupe finale d'une plante pour être récoltée et séchée.

Cuticule : c'est une fine couche de cutine et de cires qui recouvre les feuilles des végétaux. Elle limite l'évapotranspiration tout en empêchant la pénétration de dioxyde de carbone. L'absorption de CO2 se fait alors par l'ouverture variable des stomates, orifices de petite taille présent dans l'épiderme des végétaux, qui permettent des échanges gazeux entre la plante et l'air ambiant.

Cycle de vie du chanvre : le cannabis est une plante annuelle. Les graines germent au début du printemps, la plante entre ensuite en croissance végétative durant la saison, elle étend son feuillage, ses branches et son système racinaire. Puis quand la lumière du jour diminue significativement vers la fin de l'été/début de l'automne, la plante entre en floraison, se reproduit (chose que l'on empêche dans notre cas en éliminant les plantes mâles) et meurt avant l'hiver en laissant au sol les graines de la future génération qui germeront au printemps suivant.

    D

Dicotylédone : famille de végétaux qui possèdent deux cotylédons. Voir Cotylédon.

Digité : du latin digitus, doigt, se dit des organes dont les parties sont insérées en un même point en divergeant comme les doigts de la main.

Dioïque : se dit d'une espèce dont les sexes sont séparés et sont portés sur des individus différents, mâles ou femelles. Voir Monoïque.

Dormance : c'est une période de repos des plantes déclenchée par la baisse de la température et par la diminution de la photopériode. Elle se manifeste par un quasi-arrêt ou ralentissement des phénomènes vitaux et s'accompagne d'une plus grande résistance aux conditions ambiantes. Se dit aussi pour une graine qui est en hibernation et qui ne germe pas alors que les conditions sont favorables. L'interruption ou levée de la dormance se fait sous l'effet de la température, de la lumière, de substances chimiques et peut être provoquée artificiellement par les jardiniers.

Dormante : se dit d'une graine qui ne germe pas alors que les conditions extérieures sont favorables. Voir Dormance.

Drain : fait référence à l'eau qui ressort des pots lorsque que l'ont arrose. C'est l'eau qui s'écoule du haut du pot vers le bas du pot après l’arrosage. Le drain est utile car il permet d'être analysé avec un EC-mètre et un pH-mètre. Le drain peut contenir des informations importantes sur la consommation de vos plantes. Voir EC, pH.

Drogue douce : désigne presque exclusivement le cannabis, du fait que celui-ci induise une dépendance mentale très faible et que le risque de décès par surdose soit nul.

DTW (Drain To Waste) : de l'anglais rince pour jeter, système hydroponique utilisé avec un substrat en général de type coco. Il s'agit en fait d'un arrosage automatique sur une table à marée mais il n'y a pas de récupération de solution nutritive. Voir Table à marée.

Dureté de l'eau : à ne pas confondre avec le pH, le titre hydrotimétrique ou dureté de l'eau, est l’indicateur de la minéralisation de l’eau. Elle est surtout due aux ions calcium et magnésium, et carbonatés. Plus le taux est bas, plus le pH fluctuera. Voir pH.

    E

EC (électro-conductivité) : c'est la capacité d'une solution à conduire l'électricité. En effet, plus une solution sera concentrée en sels minéraux, plus son activité électrique sera intense. L'EC va donc nous permettre de déterminer la concentration d'une solution en sels minéraux. Particulièrement en hydroponie, contrôler l'EC permet d'éviter une concentration d'engrais excessive qui pourrait agresser les plantes, ou un manque qui pourrait être nuisible à un bon développement. Il permet aussi de vérifier que les plantes assimilent correctement les nutriments.

EC-mètre : appareil permettant la mesure de la concentration de sels minéraux (engrais) contenu dans votre solution. Vos plantes, suivant leur maturité, leurs besoins et la température extérieure, utiliseront plus d'eau ou plus d'engrais. Le EC-mètre vous donnera des informations sur la consommation de vos plantes. Voir EC.

Éléments mineurs : nutriments présents dans le sol et les engrais, ils sont absorbés par la plante en quantités limitées mais n'en sont pas moins vitaux. Une carence d'un seul de ces éléments peut être fatale. Voir Micro-élément.

Engrais : les engrais sont le plus souvent des mélanges d'éléments minéraux, destinées à apporter aux plantes des compléments d'éléments nutritifs, de façon à améliorer leur croissance, et à augmenter le rendement et la qualité des cultures. Les engrais sont utilisés depuis l'Antiquité, où l'on ajoutait au sol, l'azote avec des fumures animales, les phosphates avec des os calcinés ou non, et le potassium avec des cendres. Il existe des engrais pour chaque type de culture : terre, coco, hydroponie, etc. Voir NPK.

Entre-nœud : portion de la tige entre deux nœuds, c'est-à-dire entre deux points de départ de branche.

Enzyme : protéine volumineuse. Les enzymes ont pour mission d'accélérer (catalyser) les réactions chimiques dans les organismes vivants. Les enzymes sont des protéines présentes dans les cellules de tous les êtres vivants. Elles ont pour fonction de faciliter les réactions chimiques qui s'y produisent naturellement. Lors de la digestion, ce sont des enzymes qui accélèrent la décomposition et la transformation des aliments.

Espèce : grande catégorie du monde vivant constituant une division du genre et composé de sujets susceptibles de se reproduire parfaitement entre elles. Voir Famille, Genre, Ordre.

Étamine : organe mâle de la fleur produisant le pollen. Les étamines se composent d'une partie allongée (le filet) et d'une partie supérieure renflée (l'anthère). Voir Anthère.

Étiolement : état d'une plante qui, ayant crû dans un endroit obscur ou peu éclairé, n'a fourni que des pousses grêles, allongées, flexibles, d'un blanc soyeux, munies de feuilles petites, écartées et d'un blanc jaunâtre. La plante qui manque de lumière va grandir en démesure pour chercher la lumière, cela peut poser des problèmes de casse de tige sur des pousses de graines. Pour éviter ce désagrément, il faut favoriser un éclairage suffisant pour le début de croissance.

Eutrophe : se dit d'une eau riche en éléments utilisables par la végétation.

Excès : présence excessive ou apport en grande quantité d'une ou de plusieurs substances nécessaires à la croissance et à l'équilibre de la plante. Cette surdose de nutriments se caractérise par des symptômes physiques : folioles en forme de serres d'aigle par exemple. Voir Carence.

Extracteur : nom donné au système servant à extraire l'air d'une pièce, souvent l'air chaud. On l'appelle également extra. Voir Intraction.

    F

F1 : les hybrides F1 sont le résultat d'un croisement entre deux variétés étrangères l'un de l'autre, d'une même espèce, sélectionnées sur plusieurs générations pour certains traits caractéristiques (rendement, précocité, etc.). Pour obtenir des semences F1, on doit croiser les parents originaux. Il n'est pas conseillé de récolter les semences produites par les hybrides F1 car elles ne reproduiront pas fidèlement les traits de leurs parents. On dit que ces semences F2 sont instables. L'hybridation est naturelle ou artificielle. Schématiquement cela donne : ♂ x ♀ = F1; ♂F1 x ♀F1 = F2; ♂F2 x ♀F2 = F3; etc. Voir Hybride, Parent.

F2 : c'est le résultat d'un croisement de F1. Voir Hybride.

Facteurs de culture : pour obtenir un rendement élevé, il faut tenir compte de plusieurs facteurs comme l'eau, la lumière, l'air, les éléments nutritifs, etc. Si un de ces éléments se trouve en quantité limitée, augmenter les autres facteurs ne servent à rien. La plante à besoin de tous ces éléments, donc rien ne sert de submerger une plante d'engrais et de lui rajouter du CO2 si elle pousse sous une lampe de bureau !

Famille : taxon qui regroupe les genres qui présentent le plus de similitudes entre eux. Voir Espèce, Genre, Ordre.

Fasciation : phénomène assez rare où le développement des tissus se fait dans une autre direction que celui de la croissance. Le phénomène est surtout visible sur les tiges, mais touche aussi les racines, les boutons floraux ou les fruits. L'origine du phénomène est inconnue mais probablement due soit aux mutations des cellules du méristème, soit à des phénomènes externes (infections bactériennes, attaques d'insectes, dommages chimiques ou chocs).

Fasciée (plante) : affectée par une fasciation.

Femelle : les plantes de cannabis femelles se reconnaissent facilement à leurs filaments blancs.
Les premiers pistils font leur apparition à l'aisselle des feuilles par groupe de deux dans chaque calice. Les calices sont les enveloppes qui contiennent les fleurs soit les pistils pour une plante de cannabis femelle. Les fleurs femelles sont groupées en cymes compactes, drues, entremêlées de bractées. Le pied femelle vit jusqu'au mûrissement de l'akène. Voir Féminisée, Mâle.

Féminisée (graine) : plante modifiée génétiquement à l'aide d'acide gibbérellique ou de nitrate d'argent. On fait muter une branche d'une plante femelle pure en plante hermaphrodite (sexuée mâle), ce qui permet lors d'une fécondation avec ce pollen d'obtenir en théorie un quota de 100% de graines femelles sur la descendance : le souci c'est qu'en pratique, on en est bien loin...

Fertilisation : processus consistant à apporter à un milieu de culture, tel que le sol, les éléments minéraux nécessaires au développement de la plante. Ces éléments peuvent être de deux types, les engrais et les amendements

Fertilisation foliaire : la fertilisation foliaire consiste à vaporiser les engrais par pulvérisations directement sur et sous le feuillage des végétaux. L'effet de ce type de fertilisation est très rapide car les nutriments sont immédiatement assimilés et utilisés par les plantes. Utile comme fertilisant d'appoint ou utile après des moments d'agression (rempotage, froid, chaleur, sécheresse) ou en cas de carence. Procéder de préférence à l'extinction des lampes, si ces dernières fonctionnent pendant la pulvérisation la solution fertilisante s'évaporera trop vite et aura donc moins de temps pour pénétrer le feuillage.

Feuille : organe essentiel d'une plante pour la photosynthèse, la feuille se compose le plus souvent d'un limbe et d'un pétiole. Elle est insérée sur les tiges des plantes au niveau des nœuds. À l'aisselle de la feuille se trouve un bourgeon axillaire. C'est aussi le siège de la respiration et de la transpiration. Les feuilles peuvent se spécialiser, notamment pour stocker des éléments nutritifs et de l'eau. Voir Bourgeon axillaire, Foliole, Limbe, Pétiole, Photosynthèse.

Feutre géotextile : permet de séparer terre ou substrat de la couche drainante en fond de pot. Placée dans le fond d'une table à marée, elle crée une réserve d'eau accessible aux racines entre deux immersions. Aussi utilisé en NFT pour donner un bon ancrage au système racinaire. Idéal pour concevoir des systèmes de végétalisation verticaux (mur végétal). Matériau hydrophile et imputrescible.

Filtre à charbon : solution contre les odeurs dégagées par les plantes. L'air est filtré de ses odeurs grâce au charbon actif qui les emprisonne.

Finger hash : résine récupérée sur les doigts lors de la manucure notamment. Voir Haschisch.

Fleur : organe reproducteur de la plante.

Floraison : la floraison est le processus de développement des fleurs. Elle est contrôlée par l'environnement (lumière, humidité, température) et les phytohormones (hormone végétale). En extérieur, la plante entre en floraison à la fin de l'été, quand la luminosité journalière commence à diminuer. En culture intérieure, la floraison est provoquée artificiellement en passant en 12/12. Voir 12/12, Phytohormones.

Foliole : du latin foliolum, petite feuille, désigne chacune des petites feuilles formant une feuille composée.

Fongicide : un fongicide est un produit phytosanitaire conçu exclusivement pour tuer ou limiter le développement des champignons parasites. On distingue les produits préventifs empêchant le développement des spores à la surface de la plante et les produits curatifs qui stoppent le développement du champignon déjà installé dans la plante. Voir Curatif, Préventif, Produit phytosanitaire.

    G

Génotype : patrimoine héréditaire d'un individu. Le génotype détermine les caractères d’un individu, constituant son phénotype, et se transmet des parents à leurs descendants. Voir Phénotype.

Genre : grande division botanique pouvant inclure une seule ou plusieurs centaines d'espèces à l'intérieur d'une même famille. Voir Espèce, Famille, Ordre.

Germination : reprise du développement et du métabolisme – absorption d'eau (imbibition), respiration, activité enzymatique, etc. – d'un embryon de spermatophyte (plante qui produit des graines), jusqu'à ce qu'il devienne une plante adulte. Cette germination étant naturellement inhibée tant que la graine est dans le fruit, et souvent durant un certain temps (selon un cycle saisonnier ou plus long); des corps chimiques produits par la plante et accumulés dans le fruit et où la graine sont des hormones végétales inhibant la germination (ex : acide abscissique). Avec le déclin de cette substance, la germination peut commencer, la radicule peut percer la cuticule. Elle ne se produit que si les conditions extérieures sont favorables. Pour lever la dormance, des réactions chimiques doivent se produire. Humidité, température et/ou luminosité déterminées agissent sur la production des hormones végétales, et donc sur la durée de dormance. Voir Cuticule, Dormance, Radicule.

Gourmand : rameau qui pousse spontanément sur un tronc. Il s'agit d'un rameau qui a pris une taille disproportionnée. Phénomène salvateur pour l'arbre, qui peut grâce à ces gourmands augmenter sa capacité de photosynthèse et donc de croissance. En floraison, les uns soutiennent la thèse que cela va détourner la sève des branches hautes existantes, donc il est recommandé de les supprimer petit à petit, et les autres, au contraire, soutiennent que la masse végétale est proportionnelle aux racines et à la quantité totale sève, c'est-à-dire qu'il n'y aucune incidence de couper les gourmands puisque ces derniers ont leur propre quantité de sève qui disparait si on les coupe.

Goutte à goutte : méthode de micro-irrigation souvent utilisée en zone aride car elle réduit au minimum l'utilisation de l'eau et de l'engrais. L'eau s'égoutte lentement vers les racines des plantes soit en coulant à la surface du sol, soit en irriguant directement la rhizosphère par un système de tuyaux. Le goutte à goutte peut également utiliser des dispositifs appelés tête de micro-vaporisation qui pulvérisent de l'eau sur une petite zone (micro-aspersion).

Goutteurs, capillaires, gicleurs : ce sont des dispositifs d'irrigation. Souvent maintenus par des piquets en plastique, ils gouttent, irriguent ou aspergent la terre. Les gicleurs sont parfois employés en hydroponie ou en aéroponie.

Greffage : c'est l'un des modes de multiplication végétative qui consiste à inserer un fragment de végétal (le greffon) dans une autre plante (appelée porte-greffe ou sujet) en vue de constituer un individu qui bénéficiera des qualités des deux végétaux réunis. Il existe différentes variantes de greffes qui s'adaptent chacune plus ou moins bien à la variété choisie. Voir Porte-greffe.

Graine : ovule fécondé qui, après dispersion et germination, donne une nouvelle plante.

Grinder : ustensile de forme cylindrique permettant un broyage optimal pour une meilleure combustion de l'herbe.

Grow : de l'anglais pousser, au sujet d'une plante cela désigne l'étape de croissance de la plante. Voir Croissance.

Grower : terme anglo-saxon qui désigne une personne qui cultive, un cultivateur. Voir Cannabiculteur.

Growshop : magasin de vente de matériel pour la culture.

Guano : excréments des oiseaux marins et des chauves-souris. Il peut être utilisé en tant qu’engrais. Le guano est constitué d’ammoniac ainsi que d’acides uréiques, de phosphore, d’azote, etc. Du fait de sa teneur élevée en phosphore, il est très utile en floraison.

Guérilla (culture) : traduction littérale de l'expression anglaise guerilla grow qui désigne le fait de cultiver clandestinement du chanvre en pleine nature à l'abri des regards. Les auteurs d'une culture guérilla sont appelés guérilleros et le lieu de la guérilla est appelé le spot guérilla.

Gumby hash : résine récupérée lors d'un tamisage grossier à l'eau glacée et une décantation grossière. Cette résine est mélangée à une certaine matière végétale. Voir Haschisch.

    H

Hampe : pédoncule nu partant de la souche et portant une ou plusieurs fleurs.

Haschisch : nom courant de la résine issue du cannabis. L'étymologie de ce mot est contestée mais il est avéré que le mot haschisch est d'origine arabe. Étymologiquement, il est peut-être à l'origine du surnom de hachichins donné aux nizârites (communauté mystique musulmane active depuis le XIe siècle). Préparée sous forme de savonnettes et destinée à être fumée. Appelée aussi shit en langage familier lorsqu'il est coupé avec d'autres substances alors que le haschich est "pur". Voir Kiff, Skuff.

Hash : Voir Haschisch.

Hashmaker : celui qui confectionne du hash. Voir Haschisch.

Héliophile : se dit des végétaux qui aiment les situations lumineuses, ensoleillées.

Héliophyte : plante qui croit de préférence en pleine lumière.

Hermaphrodite : fleur pourvue des deux sexes (étamines + carpelles). Voir Monoécie.

Hétérosis : désigne une étape préalable au processus de sélection naturelle ou artificielle, caractérisée par la sélection de l'hybride dont les capacités et/ou la vigueur sont les plus élevées, tant par rapport aux autres hybrides que par rapport aux lignées parentes pures.

Hétérozygote : se dit d'un gène quand il possède deux allèles différents de ce gène sur un même locus pour chacun de ses chromosomes homologues. Un tel organisme doit être au minimum diploïde (deux chromosomes homologues dans chaque cellule), ou polyploïde (plus de deux chromosomes homologues dans chaque cellule). Dans les organismes diploïdes, les deux différents allèles sont hérités des gamètes des deux parents. Ces différents allèles sont des versions différentes de cette partie du programme génétique. Voir Homozygote, Parent, Polyploïde.

HID (lampe) : les lampes HID (High Intensity Discharge) sont des lampes où la lumière est créée par un gaz porté à haute température (un plasma ou décharge) grâce à un courant électrique qui y circule (MH, HPS, etc.).

High : se dit de l'effet plutôt stimulant, énergisant ou cérébral lors de la consommation du cannabis, notamment des sativas. Se dit aussi parfois pour désigner l'effet générique du cannabis. Voir Stone.

Home-cross : de l'anglais croisement fait maison, on utilise ce terme pour des croisements fait par des semi-professionnels ou des personnes qui ne vendent pas leur génétiques.

Home-grower : Voir Grower.

Home-made : de l'anglais fait maison, terme utilisé pour nos bricolages personnels qui peuvent nous faire faire de grosses économies !

Homogame : fleur hermaphrodite dans laquelle étamines et pistils arrivent à maturité au même moment. Voir Hermaphrodite, Monoécie.

Homozygote : se dit d'un gène qui, chez un individu, sera représenté par deux allèles (des variantes de ce gène) identiques. Par extension, on parlera d'individu homozygote pour ce gène. En génétique, on parlera de souche pure pour une population se reproduisant identique à elle même, généralement une population où chaque individu possède le même génotype et où chaque gène est homozygote. L'homozygotie s'oppose à l'hétérozygotie. Voir Hétérozygote.

Hormone végétale : substance chimique qui commande, stimule ou inhibe la croissance et le développement d'une plante.

HPS : ampoule au sodium à haute pression (High Pressure Sodium), idéale pour la floraison de part son spectre (sa couleur) dans les tons rouges. Voir HID.

Humidificateur : c’est un appareil destiné à augmenter le pourcentage d'humidité dans l'air.

Humifère : sol riche en matière organique, souvent acide.

Humus : désigne la couche supérieure du sol créée et entretenue par la décomposition de la matière organique, essentiellement par l'action combinée des animaux, des bactéries et des champignons du sol. L’humus est une matière souple et aérée, qui absorbe et retient bien l'eau, de pH variable selon que la matière organique est liée ou non à des minéraux, d'aspect foncé (brunâtre à noir), à odeur caractéristique, variant selon qu'il s'agit d'un humus forestier, de prairie, ou de sol cultivé. L'humus est différent du compost par son origine naturelle, mais partage avec lui beaucoup de propriétés, notamment sa capacité à retenir l'eau et les nutriments. Dans le compartiment de la biosphère qu'est le sol, l'humus est la partie biologiquement la plus active. Les apports de biocides, pesticides et engrais peuvent dégrader ou tuer les humus. Voir Engrais, Macro-élément, Micro-élément, Pesticide.

Hybridation en première génération (ou hybride F1) : technique très répandue pour obtenir des semences et plants ayant des hautes performances. On bénéficie ainsi de la vigueur hybride ou hétérosis, ainsi que d'autres caractères éventuellement. Les plants obtenus ne sont pas dans ce cas destiné à être employés à nouveau pour produire la génération suivante. Il ne s'agit donc pas à proprement parler de culture sélective. Un hybride F1 est la première génération d'un croisement entre deux variétés distinctes (donc homozygotes). La variété ainsi créée bénéficie de la vigueur hybride ou hétérosis. Voir F1, Hétérosis, Homozygote. Hybride, Sélection.

Hybride : se dit d'une plante obtenu à partir de parents de variétés différentes, afin d'obtenir de nouvelles variétés disposant de caractéristiques des deux parents. Dans le cas du cannabis, les hybrides sont essentiellement obtenus par croisement de indica/sativa, afin d'obtenir un effet se rapprochant du high sativa avec le rendement de l'indica. Voir F1, F2, Parent.

Hydroponie : technique de culture dite hors-sol, où la terre y est remplacée par un substrat neutre : laine de roche, fibre de coco, billes d'argile, etc. Les nutriments nécessaires à la croissance de la plante se trouvent directement dans l'eau d'arrosage, qui est contenu dans un bac. L'arrosage est assuré par une pompe à eau ou air selon le système. Il existe différents systèmes : Waterfarm, NFT, etc. Ces systèmes se vendent en magasin, ou peuvent êtres faits maison. Voir Billes d'argile, Coco, Drain, LDR, NFT, Waterfarm.

Hygromètre : instrument mesurant l'humidité relative dans l'atmosphère.

Hygrophile : qui aime l’eau.

Hypocotyle : axe portant les deux cotylédons.

    I

IBL : définition compliquée puisque même les connaisseurs se mélangent les pinceaux, donc difficile d'être objectif. Pour faire simple, il s'agit du travail génétique pour arriver à stabiliser complétement les traits génétiques d'une plante.

Ice-O-Lator : sac pour l´extraction de la résine par procédé qui requiert de l'eau et des glaçons. On appelle aussi le produit fini obtenu du ice-o, iceolator ou water hash.

Immersion : se pratique seulement sur les plantes qui ont un substrat trop compact pour être totalement imbibé par les autres types d'arrosage. Et encore, cette pratique ne doit être que ponctuelle. C'est l'action de plonger la plante dans un volume d'eau, principalement son substrat. Son utilisation répétée pourrait entraîner un pourrissement des racines. Le problème de l'immersion c'est qu'avec le temps elle tasse le substrat. Ainsi il devient de moins en moins drainant. L'eau reste plus longtemps au niveau des racines et favorise le développement des champignons responsables du pourrissement des racines. Enfin l'immersion simultanée de plusieurs plantes peut permettre la transmission des maladies. Voir Bassinage.

Incisé : se dit d'un organe dont le bord présente des découpures profondes et généralement inégales.

Indica : une des grandes familles du cannabis. Les indicas sont des plantes courtes et trapues, aux feuilles très larges, non élancées et généralement vert foncé. Le temps de floraison est particulièrement court par rapport aux autres sous-espèces du Cannabis sativa L. Le rendement est souvent important. Concernant la consommation, l'effet est scotchant voire planant, jusqu'à en être piégé par son canapé. Voir Cannabis sativa L., Sativa, Ruderalis.

Indoor : de l'anglais intérieur, se dit de la culture pratiquée en condition intérieure, presque exclusivement sous lampe artificielle. Voir Outdoor.

Induction florale : phénomène botanique qui fait qu'un bourgeon à feuille évolue en bouton à fleur sous l’action d’éléments extérieurs. Chez les plantes annuelles comme le cannabis, l’induction florale est aussi le début de la sénescence. Voir Photopériodisme, Sénescence.

Inflorescence : arrangement des fleurs sur la hampe florale. L'inflorescence est la disposition des fleurs sur la tige d’une plante à fleur. Le cannabis présente une inflorescence indéfinie (ou indéterminée), c'est-à-dire que l’axe principal se termine par un bourgeon et s’allonge, en théorie indéfiniment, en émettant latéralement des fleurs ou des axes secondaires portant des fleurs. Ce sont les fleurs de la base qui s’ouvrent les premières, les autres fleurs s’ouvrent successivement de
la base vers le sommet. Le type de l’inflorescence indéfinie est la grappe et plus précisément la panicule dans le cas du cannabis. C'est une inflorescence composée, formée par une grappe de grappes sur un axe simple.

Intraction : nom donné au système d’entrée d’air frais, elle peut être passive ou active. On l'appelle également intra. Voir Extraction.

ISO : huile de THC fait avec de l'alcool isopropylique de préférence. Cela peut se faire aussi avec de l'éthanol à 90%.

    J

Jardinage biologique : approche qui intègre notre compréhension de la nature au jardinage et à la vie en général, et qui prône une culture horticole exempte de pesticides et fertilisants chimiques et synthétiques.

JDC : abréviation Journal De Culture pour désigner votre journal de bord de culture.

Joint : cigarette roulée à la main avec du papier à cigarette contenant du cannabis (herbe ou résine). Le mot proviendrait de to join en anglais (rassembler, joindre un groupe). Il comporte aussi de nombreuses autres appellations telles que oinj en verlan, spliff, stick, chpinelle, starfouf, bamboula, chichon, bédo (de bédave), pétard, etc. ; au Québec, il est appelé Bat (batte), tampax (en rapport à la marque de tampons hygiéniques), doobie, fil, skinny tout cela selon la taille du joint. Il existe plusieurs manières de le confectionner : avec un filtre en carton (le terme verlan toncar ou tonc') et les termes cale (la cale désignant plus souvent la fin du joint, partie exempte de haschisch et d'herbe de façon à ne gaspiller que du tabac) et cart sont souvent utilisés principalement en Europe, et cut en Amérique du Nord, avec un bout de tabac comme filtre (technique du marocco, principalement en Europe ou en Afrique du Nord) ou même sans filtre (principalement en Amérique du Nord et en Amérique du Sud). Un joint est en général plus long qu'une simple cigarette artisanale et est donc constitué de deux feuilles courtes ou une feuille longue. Il existe également des rouleaux de papier permettant de réaliser des feuilles de différentes longueurs. Il existe également des techniques de roulage avec plus de feuilles (pour faire des joints plus grands ou plus gros) ainsi que des roulages élaborés aux formes variées : par exemple la moustache (de son nom complet pétard à moustache, deux cônes divergents montés sur un filtre unique), ou la tulipe (avec un long filtre figurant la tige, le cône décoré de feuilles imitant la forme de la fleur).

    K

K : Voir Potassium.

Kiff : poudre obtenue après un tamisage à sec des inflorescences séchées de cannabis.

    L

LDR : laine de roche, substrat neutre utilisé notamment dans les sytèmes hydroponiques. Substrat à tamponner afin d'éviter des fluctuations nocives de pH !

Limbe : partie la plus importante, généralement large et aplatie, d'une feuille. Il fait suite au pétiole. Il est en général très étalé, et comporte de nombreuses cellules photosynthétiques, car c'est un organe particulièrement adapté à la capture de l'énergie lumineuse.

Lumen : unité de mesure du flux lumineux. Aussi exprimée ainsi : candela (cd) est l'unité d'intensité lumineuse. Le lumen (lm) est l'unité de flux lumineux correspondant au flux émis par une source d'une intensité de 1 candela, contenu dans un angle solide de 1 stéradian. Le lux (lx) est l'unité d'éclairement. 1 lux est l'éclairement d'une surface placée à 1 m d'une source de lumière dont l'intensité est de 1 candela (1 lux = 1 lumen/m²).

Luxmètre : appareil mesurant la quantité de lumière reçue par un sujet ou réfléchie par une surface éclairée. Le Lumen/Watt (lpw) est une mesure de l'efficacité énergétique d'une lampe électrique. Il indique la quantité de lumière émit par unité de puissance électrique.

Ligneux : se dit d'une plante dont la tige a la consistance du bois, grâce à la lignine qu'elle contient.

Lignifié : adjectif, se dit d'un organe imprégné de lignine.

Lignine : substance caractéristique du bois, présente dans les vaisseaux conducteurs (du latin lignum, bois).


Haut
   
 
 Sujet du message : → LEXIQUE
MessagePosté : 08 Oct 2010, 23:26 
Hors ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Oct 2011, 19:02
Messages : 39
    M

Macro-élément : élément nutritif essentiel en grandes quantités à la croissance et au développement des végétaux (Carbone, Hydrogène, Oxygène, Azote, Phosphore, Potassium). Ils sont prélevés à partir de l'air et de l'eau et, normalement absorbés, par les racines de la plante à partir du sol.

Mâle : beaucoup plus simple à distinguer, la plante de cannabis mâle montrera plus rapidement des signes de son sexe. La fleur de cannabis mâle est composée de petites boules, suspendues par groupes à la même pédoncule. Les fleurs mâles sont assemblées en panicules, et composées de cinq sépales et cinq étamines. Elles sont de couleur verte. Le pied mâle meurt après que le pollen a été répandu. Voir Femelle.

Manucure : fait suite à la récolte. Il s'agit de l'action d'enlever délicatement toutes les feuilles et petites branche sur les inflorescences. Les feuilles de manucure peuvent être utilisées pour préparer du beurre de Marrakech.

Marcottage : méthode de multiplication végétative (sans reproduction sexuée). Obtention d'un végétal à partir d'un rameau (ou d'une tige) enterré. Une fois cette tige racinée, la marcotte est séparée du pied mère, elle est sevrée. Technique peu productive, préféré le bouturage plus rapide et moins contraignant.

Mariejeanne : Voir Marijuana.

Marijuana : de l'espagnol Mariejeanne, c'est le synonyme de l'herbe, du cannabis.

Micro-élément : élément chimique nutritif dont les végétaux ont besoin en petites quantités pour croître et bien se développer. Il n'y a donc aucun rapport avec la taille ! Ce sont les éléments minéraux secondaires (Calcium, Magnésium et Soufre) et les oligo-éléments (Fer, Zinc, Manganèse, Cuivre, Bore, Molybdène, Chlore et Nickel). Voir Éléments mineurs.

MH : ampoule à iodures métalliques (MH ou metal halide). Utile pour la croissance, spectre dans les tons bleu/blanc. Lampe essentiellement adapté a la croissance et aux plantes mères. Spectre mal adapté pour la floraison. Voir HID.

Méiose : ensemble des deux divisions cellulaires aboutissant à la formation du gamète (réduction chromatique).

Méristème : tissu biologique constitué de cellules indifférenciées (ou peu différenciées) formant la zone de croissance.

Mésophile : se dit d'une plante ou d'une communauté végétale croissant de préférence sur un substrat moyennement humide, c'est-à-dire ni trop sec ni trop humide.

Mésotrophe : se dit d'un milieu moyennement riche en éléments utilisables pour la nutrition des plantes.

Messicole : se dit d'une plante croissant, en mauvaise herbe, dans les champs de céréales.

Monocarpique : se dit d'une plante qui ne fleurit qu'une seule fois et meurt après avoir fleuri et produit des graines. Les plantes annuelles et bisannuelles sont monocarpiques, ainsi que certaines pluriannuelles. Le cannabis est une plante monocarpique.

Monoécie : une plante monoïque possède des fleurs mâles et femelles en des endroits différents d'un même pied. L'hermaphrodisme monoïque, avec combinaison des fonctions reproductrices des deux genres en une seule fleur, en est un exemple. Pour éviter l'autofertilisation, de nombreux organismes hermaphrodites font de la protandrie : maturation des anthères avant les stigmates de la même fleur. Ce n'est pas le cas du Cannabis sativa L.. Voir Autopollinisation, Hermaphrodite.

Monoïque : se dit d'une espèce dont tous les individus portent les deux sexes, dans des fleurs séparées (par ex. la courge). Voir Dioïque.

Monoploïde : se dit d'une cellule, d'un noyau, qui comportent un seul lot de chromosomes. Voir Polyploïde.

Monstrueuse (plante) : plante affectée par un phénomène de cristation ou fasciation.

Mulching : Voir Paillage.

Multiflore : portant un grand nombre de fleurs.

    N

N : Voir Azote.

Nervation : disposition des nervures.

Nerville : petite nervure de 2e ou 3e ordre.

Nervure : ensemble des vaisseaux conducteurs de la sève formant un réseau à la surface d'une feuille. La principale nervure de la feuille, généralement plus épaisse que les autres, est appelée nervure médiane.

NFT : système hydroponique. NFT pour Nutrient Film Technique ou Technique du Film Nutritif. Le principe est de faire circuler un film d'eau au niveau des racines, et de recycler l'eau dans un bac.

Nitrophile : se dit d'une espèce croissant de préférence sur des substrats riches en composés azotés. Par exemple, les orties sont des espèces nitrophiles.

Nœud : point d'attache des feuilles sur la tige.

NPK : Azote (N), Phosphore (P), Potassium (K). Ce sont les trois principaux composants des engrais. Ce sont des éléments dits 'essentiels majeurs'. On utilise donc ces trois lettres pour décrire le contenu des engrais : par exemple, un engrais NPK 4-8-6 contient 4% d'azote, 8% de phosphore et 6% de potassium. Ils contiennent en plus d'autres éléments dits 'mineurs' : les éléments minéraux secondaires et oligo-éléments. Voir Éléments mineurs, Engrais.

Nutriments : ce sont les éléments présents dans les engrais ou le sol : essentiellement du NPK et des macro et micro-éléments nécessaires au bon développement.

Nue : se dit d'une fleur totalement dépourvu d'enveloppe florale.

    O

O2 ou dioxygène : gaz nécessaire à la plante, il est assimilé par le système racinaire. Les racines absorbent l'oxygène du sol dissous dans l'eau, mais surtout celui présent directement dans l'air du sol. Un substrat léger et aéré est donc important pour un bon développement de la plante. Voir Rhizosphère.

Œil : synonyme de bourgeon. Voir Bourgeon

Oléagineux : plantes cultivées spécifiquement pour leurs graines ou leurs fruits riches en matières grasses, dont on extrait de l'huile à usage alimentaire, énergétique ou industriel. Le Cannabis sativa L. produit des graines oléagineuses.

Ombrager : couvrir, cacher les plantes à l'aide de matériaux.

Organique : nom donné à la matière provenant de la décomposition d'êtres vivants (animaux et végétaux), formant ainsi l'humus.

Opposé : se dit des feuilles placées en face l'une de l'autre et à la même hauteur. Voir Phyllotaxie.

One bud : technique de culture qui consiste à récolter rapidement et de cultiver dans un espace restreint. En contre-partie, la quantité récoltée est diminuée. Le One bud ne donne pas une plante composée de plusieurs branches, qui donneront à leur tour plusieurs têtes. Seul la tige apicale sur laquelle va se développer une seule et grosse tête sera récoltée.

Ordre : division du classement botanique, l'ordre est le quatrième niveau de classification classique. Voir Espèce, Famille, Genre.

Ostiole : aussi appelé orifice stomatique, c'est le nom donné à l'espace entre les deux cellules de garde du stomate. C'est par cet espace que circule l'air pour alimenter la plante en CO2 lorsque le stomate est ouvert.

Outdoor : de l'anglais extérieur, se dit de la culture pratiquée en condition extérieure. Voir Indoor.

Ovaire : partie inférieure du pistil, formée d'une ou plusieurs loges, et contenant les ovules qui deviendront ensuite des graines après fécondation.

Ovicide : produit de traitement détruisant les œufs des insectes.

Ovule : organe contenu dans l'ovaire renfermant la cellule femelle (oosphère), qui fournira la graine après fécondation par le pollen.

    P

P : Voir Phosphore.

P1 : désigne le parent de première génération. Voir Parent.

PM : abréviation de plante-mère. Voir Plante-mère.

Paillage : le paillis (ou mulch) est une couche de matériau protecteur posée sur le sol, principalement dans le but de modifier les effets du climat local. Si, à l'origine, le terme dérive évidemment de paille, de nombreux autres matériaux naturels ou synthétiques sont utilisés à cet effet. L'opération qui consiste à mettre en place ce matériau est le paillage. Il a pour objectifs : réguler la température du sol en limitant les chocs thermiques (jour/nuit), et en favorisant le maintien de la chaleur dans le sol au printemps et en automne, et au contraire en maintenant une certaine fraîcheur et en limitant les écarts de température pendant la saison estivale chaude, maîtriser le développement des adventices en interceptant le rayonnement solaire nécessaire à la germination, ralentir l'évaporation de l'eau et maintenir l'humidité dans le sol, par une barrière limitant la déshydratation induite par le vent, le soleil qui accélèrent l'évaporation, garder le sol meuble et améliorer sa structure pédologique (ce qui diminue le besoin de sarclage et binage), enrichir le sol en matière organique et en nutriments grâce à la dégradation du matériau de paillage (s'il est biodégradable et non pollué), repousser certains insectes et abriter une faune utile, améliorer progressivement les conditions de culture, en réfléchissant le rayonnement solaire vers les plantes (si le paillage est de couleur claire), et en procurant une surface propre et sèche limitant les maladies et parasites. Certains matériaux servent à la fois de mulch et d'engrais comme par exemple le broyat d'orties, le tourteau de ricin ou les coques de sarrasin. Le paillage peut être fait de déchets organiques (copeaux de bois (le plus utilisé est l'écorce de pin mais elle a tendance à acidifier le sol), tontes de gazon séchées, feuilles mortes, foin, paille, sciure, papier journal déchiqueté, carton, déchets de laine, chènevotte, paillette de lin, BRF, etc.) de compost ou encore de paillis en plastique. Voir Jardinage biologique.

Paka, pakalolo : terme désignant le cannabis en Polynésie française.

Pakistanais : variété de haschisch. Son goût rappelle l'afghan, sa consistance et sa couleur le népalais. Voir Afghan, Haschisch, Népalais.

Palissage : technique utilisée pour donner une forme définie à la plante à l'aide de tuteurs, fils, cordes ou autres afin d'exposer au mieux les branches secondaires et/ou contrôler la taille finale. On l'utilise aussi bien en culture extérieure qu'en culture intérieure. Le palissage peut permettre de renforcer des branches devenues fébriles sous le poids de leurs inflorescences.

Palmé : Voir Digité.

Parent : terme relatif à la famille et désigne les géniteurs, père (mâle) et mère (femelle). Voir Femelle, Hybridation, Hybride, Mâle.

Parer : action de rendre une coupe bien nette et unie, afin d'éviter le développement de parasites.

Parasite : organisme qui vit aux dépends d'un autre.

Parenchyme : tissu végétal fait de cellules peu différenciées, chlorophylliennes ou non, toutes plus ou moins semblables.

Pastille de coco : pastille en fibres de coco qui gonfle dans l'eau jusqu'à multiplier par 6 son volume initial. Elle garantit une bonne croissance, en parfaite santé des semences, boutures ou semis.

Pastille de tourbe : même principe que la pastille de coco, ici la pastille est composée de tourbe.

Pax : sorte de sachet en plastique contenant une certaine quantité d'herbe.

Pédoncule : partie mince qui relie la fleur à la tige.

Percolation : Voir Système hydroponique par percolation.

Périanthe : ensemble des parties non sexuées de la fleur : sépales et pétales.

Perlite : silicate naturel en particules. C'est une roche volcanique vitreuse et riche en eau utilisée pour alléger les mélanges tourbeux.

Pesticide : Voir Produit phytosanitaire.

Pesticide de contact : pesticide qui n'agit que s'il est au contact direct du parasite.

Pétard, pet : terme populaire et usité désignant une cigarette contenant du cannabis.

Pétiole: partie inférieure de la feuille qui relie le limbe à la tige.

pH : potentiel hydrogène dont l'échelle de notation mesure le degré d'alcalinité ou d'acidité d'un sol. de 0 à 14 ou 7 est un PH neutre. Dans un milieu aqueux à 25 °C, une solution avec un pH inférieur à 7 est acide, supérieur à 7 est basique et égal à 7 est neutre.

pH-mètre : appareil souvent électronique permettant la mesure du pH d'une solution aqueuse. Voir pH.

Phytohormones (hormones végétales) : hormones produites par une plante. C'est une substance chimique organique qui régule la croissance végétale ou qui intervient dans la communication entre individus végétaux différents. On parle parfois d'hormones de stress pour décrire les molécules émises par des plantes en état de manque d'eau ou blessée, lesquelles peuvent attirer des prédateurs, mais aussi les prédateurs de ces prédateurs. Les principales phytohormones sont l'acide abscissique, les auxines, les cytokinines, l'éthylène et les gibbérellines.

Phéno : abréviation de phénotype. Voir Phénotype.

Phénotype : ensemble des caractères anatomiques, morphologiques, physiologiques, éthologiques caractérisant un être vivant donné. Le phénotype représente la réalisation du génotype en fonction de certaines conditions spécifiques du milieu. C'est l'ensemble des traits observables chez un individu résultant de la lecture de son génotype. Voir Génotype.

Phloème : tissu conducteur de la sève dite élaborée contenant les substances organiques obtenues après la photosynthèse. Voir Sève élaborée.

Phosphore : élément minéral indispensable aux plantes, notamment pour favoriser leur floraison et le développement des racines. Voir Floraison, Macro-élément.

Photosynthèse : processus qui permet aux plantes de capter l’énergie solaire, et de fabriquer les substances qui leurs sont nécessaires pour vivre. C'est la fabrication de matière organique à partir de matière minérale en présence de lumière.

Photopériodisme : rapport entre la durée d’éclairage et d'obscurité pour une période de 24 heures. C'est un facteur écologique qui joue un rôle prépondérant sur les végétaux.

Phyllotaxie : c'est l’ordre dans lequel sont implantés les feuilles ou les rameaux sur la tige d’une plante, ou, par extension, la disposition des éléments d’un fruit, d’une fleur, d’un bourgeon ou d’un capitule. Dans le cas du cannabis, il s'agit d'une phyllotaxie opposée décussée. En effet, il y a deux feuilles par nœud et ces feuilles, le long de la tige, sont disposées de façon perpendiculaire d'un nœud à l'autre. Voir Nœud, Opposé.

Phytoalexine : antibiotique produit par certains végétaux en cas d'agression bactérienne.

Pied : partie de la plante située au plus près du sol.

Pied-mère : Voir Plante-mère.

Pinçage : pression en dessous de l'apex juste au dessus de la feuille pour provoquer un écrasement non destructeur. Le pinçage permet aux tiges plus basses de se développer davantage tout en ralentissant les parties supérieures de l'endroit où il y a eu pinçage.

Pistil : organe femelle de la fleur, comportant l'ovaire, le style et le stigmate. Très souvent, vous entendrez chez les nouveaux cultivateurs que le changement de couleur des pistils est un indicateur de récolte. Le changement de couleur est une chose, leur dessèchement en est une autre. Lorsqu’ils ont séché, ils sont pour la plupart, aussi mûrs qu’ils le peuvent. Mais le fait qu’ils tournent à la couleur ambré ne signifie pas que la plante est mûre. Le changement de couleur des pistils n’est qu’un indicateur que la plante est en maturation mais pas forcément déjà mûre. La couleur des trichomes est le seul vrai indicateur ! Voir Ovaire, Stigmate, Style.

Pivotante : se dit d'une racine qui s'enfonce verticalement dans le sol.

Plant : désigne un végétal au début de sa croissance. Il peut être issu de graine, de bouture, d'une autre partie d'un végétal. La jeune plante est destinée à être transplantée ou repiquée.

Plante-mère : plante sélectionnée et maintenue en croissance, afin de fournir régulièrement au cannabiculteur des boutures. Appelé également pied-mère, abrégé en PM, elle permet de conserver, plusieurs années, des génétiques de choix. Voir 24/24.

Plantule : premier stade d'apparition des plantes.

Plastide : organite caractéristique des cellules des végétaux supérieurs capable de fixer diverses substances et dans lequel peuvent s'accumuler des pigments, dont le plus important est la chlorophylle.

Pollen : poussière très fine constituée de grains microscopiques produits dans l'anthère, chacun constituant un élément reproducteur mâle. Autrement dit, c'est une poussière fécondante des plantes à fleurs. Le pollen est d'abord constitué des spores mâles formées avec réduction chromatique dans les sacs polliniques des étamines. Chaque grain de pollen a une paroi externe faite de sporopollénine très résistante. Voir Anthère, Étamine, Pollinisation.

Pollinator : machine d´extraction de résine à sec avec tambour rotatif.

Pollinisation : transport du pollen de l'anthère au stigmate de la même fleur ou d'une autre fleur (c'est le cas du cannabis). Voir Anthère, Pollen, Stigmate.

Polyploïde : se dit d'une cellule, d'un noyau, qui comportent une quantité excessive de chromosomes. Voir Monoploïde.

Porte-greffe : support de greffe. Voir Greffage.

Pot : terme anglo-saxon désignant la marijuana.

Potassium : élément minéral indispensable aux plantes, notamment pour favoriser leur floraison et le développement des racines. Voir Floraison, Macro-élément.

Praliner : enduire les racines de terre délayée dans de l'eau avant de planter, pour faciliter la reprise.

Préventif : un fongicide de type préventif est un traitement qui empêche le développement des spores à la surface de la plante, comme les champignons parasites et également les maladies et les dégâts des insectes nuisibles. La bouillie bordelaise est un fongicide préventif. Voir Curatif, Fongicide.

Produit phytosanitaire : produit utilisé pour soigner ou prévenir les maladies des organismes végétaux. Il s'agit d'une substance active ou d'une association de plusieurs substances chimiques ou micro-organismes, d'un liant et éventuellement d'un solvant éventuellement accompagnés d'adjuvants ou d'un tensioactif. Un produit phytosanitaire est une substance émise dans une culture pour lutter contre des organismes nuisibles. Les phytosanitaires font partie de la famille des pesticides, elle même englobée dans la famille des biocides. C'est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides. Ils s'attaquent respectivement aux insectes ravageurs, aux champignons, aux mauvaises herbes et aux vers parasites. Voir Fongicide, Pesticide.

Psychotrope : substance modifiant le psychisme, en particulier l'humeur, la pensée et la perception. Le terme psychotrope signifie littéralement qui agit, qui donne une direction (trope) à l'esprit ou au comportement(psycho).

Pure souche : se dit d'une variété génétiquement homogène dont les graines sont uniformes.

    Q

Québécoise : stick avec très peu de tabac et beaucoup de shit. Voir Shit, Stick.

Quinconce : mise en place de cinq végétaux, quatre sont disposés en carré et un est au centre.

    R

Rabattre : tailler assez près du sol pour permettre la formation de nouvelles branches.

Racinaire : qui pénètre ou agit sur les racines ou radicelles des plantes.

Radicelle : petite racine.

Radicule : partie inférieure de la plantule qui deviendra la racine.

Rameau : désigne une petite branche d'arbre. Les rameaux constituent la partie vivante du bois. Ils sont composés de lignine. Voir Lignine.

Ramifié : se dit d'une plante qui se divise en plusieurs branches.

Ramille : dernière division des rameaux.

Réflecteur ventilé : le plus souvent en aluminium, dont la finition et donc le pouvoir réfléchissant peut varier d'un modèle à l'autre. Ils sont munis d'une vitre en verre dont la qualité peut aussi varier et provoquer une perte de lumière. Le verre isole l'ampoule qui est en quelque sorte emprisonnée dans le réflecteur, auquel est raccordé directement le système de ventilation. Utile par périodes de fortes chaleurs, pour les espaces de culture à hauteur limitée par exemple.

Regular : de l'anglais régulière, se dit d’une graine pouvant être soit mâle, soit femelle.

Rémanence : durée pendant laquelle un produit reste efficace après application.

Résine : Voir THC, Trichome.

Rétrocroisement : un caractère intéressant, tel que la résistance aux maladies, la tolérance au stress, la stérilité, l'amélioration de critères de qualité, peut être présent dans une plante mais pas dans les lignées élites à la base des variétés commerciales. Le sélectionneur va chercher à créer une lignée identique à la lignée élite, mais possédant en plus ce caractère. Pour obtenir ce résultat, le sélectionneur procède par rétrocroisement, encore appelé backcross. Pour cela, il réalise une série d'hybridations entre la lignée receveuse ou élite, et la lignée donneuse du caractère. Les descendants sont ensuite croisés pendant plusieurs générations par la lignée receveuse ou récurrente. Ceci permet d'augmenter la part de la lignée élite dans le fonds génétique des descendants, tout en veillant à conserver le caractère intéressant par élimination des individus n'ayant pas le caractère désiré. Le résultat du rétrocroisement est l'obtention d'une lignée convertie, c'est-à-dire quasiment identique à la lignée élite receveuse, mais contenant en plus le caractère désiré. Voir Sélection.

Rhizosphère : milieu entourant l'extrémité des racines où a lieu les échanges entre la plante et le substrat. Elle est peuplée de bactéries en symbiose avec la plante et le sol facilitant les échanges entre ceux-ci.

Rinçage : consiste à nettoyer votre substrat en éliminant les surplus de nutriments afin de récolter une herbe propre.

Rouler : action qui consiste à former un cylindre avec une feuille de rouler, à l'aide de ses doigts afin de préserver la combustion des éléments qui se trouvent dans le joint. Voir Joint.

Rudérale : les plantes rudérales sont des plantes qui poussent spontanément dans les friches, les décombres, le long des chemins, souvent à proximité des lieux habités par l'homme. Étymologiquement, l'adjectif rudéral dérive du latin rudus, ruderis, signifiant décombres.

Ruderalis : une des grandes familles du cannabis. C'est la famille la moins répandue, elle provient des régions du nord. Ce sont des plantes courtes, fines, aux maigres têtes qui ne contiennent pratiquement pas de THC. Leur floraison est très courte. La floraison ne se déclenche pas suite au raccourcissement des jours (photopériode) mais en fonction de l'âge de la plante. Voir Cannabis sativa L., Indica, Sativa.

Rudéralisé : se dit d'un site fortement transformé par une activité humaine non ordonnée (décombres, terrain vague, etc.).

Rustique : se dit d'une plante qui peut rester toute l'année au dehors.

    S

S1 : c’est le croisement d'un spécimen sur lui même par manipulation chimique, principalement femelle et hermaphrodite. Voir Sélection.

Safi : petit foulard indien léger servant à filtrer les goudrons quand on fume le chillum. Voir Chillum.

Sativa : une des grandes familles du cannabis. Les sativas proviennent essentiellement des régions chaudes et ensoleillées de l'équateur ou du sud de l'équateur. Ce sont des plantes de grande taille pouvant dépasser les 5 m de haut, les feuilles sont fines et élancées, les branches longues et souple. Le temps de floraison est particulièrement long par rapport aux autres sous-espèces du Cannabis sativa L.. Bien que les inflorescences soient moins remarquables par rapport aux indicas, les quantités récoltées restent importantes au regard de leur taille. Ces plantes peuvent déclarer des traits hermaphrodites à cause de la photopériode sous ces latitudes quasi constante. Concernant la consommation, l'effet est stimulant et euphorisant. Voir Cannabis sativa L., Indica, Ruderalis.

Scissor hash : résine récupérée sur la paire de ciseaux lors de la manucure notamment. Voir Haschisch.

SCROG (SCReen Of Green) : en français Écran De Vert, technique de culture qui consiste à utiliser un grillage, un filet, etc., dans le but de faire subir des contorsions aux plantes et ainsi mettre le maximum de buds au même niveau et optimiser au mieux le rapport couverture de surface et éclairage en maximum de rendu des lumens disponibles.

Seed : graine, en anglais.

Seedbank : de l'anglais Banque de graines, une seedbank est un distributeur officiel ou non et surtout un vendeur de différentes sortes de graines de différents breeders. Voir Breeder.

Sinsemillia : de l'espagnol sin semilla, sans graine. Ces plants peuvent s'obtenir à partir de n'importe quelle variété grâce à une sélection rigoureuse de plants ayant peu ou pas de graine. Une pure sinsemilla ne produit aucune graine et seule une fécondation permet d'obtenir des graines. La sinsemilla doit sa réputation justifiée de puissance au fait qu'un plant femelle qui n'est pas fécondée subit un stress qu'elle compense par une production accrue de trichomes.

Sélection : la culture sélective des plantes, ou sélection végétale ou amélioration des plantes, est le processus par lequel l'homme modifie une espèce végétale. Cette sélection peut avoir différent but, dont les critères visés sont divers et dépendent de l'utilisation finale de l'espèce ciblée. Il s'agit généralement d'améliorer des critères de qualité : la productivité, modification du goût et qualités odorantes, la tolérance au stress, la stérilité, l'apparence ou encore la résistance aux maladies et aux ravageurs, etc. La sélection des plantes peut se faire de façon très structurée, mais a existé ou existe toujours aussi de façon informelle. Le sélectionneur part des variétés existantes et de sa connaissance de leurs caractéristiques. Il existe deux grands types de végétaux, les plantes autogames, qui sont autofécondes et les plantes allogames, à fécondation croisée. Ces modes de reproduction conduisent à des schémas de sélection différents. Voir Allogamie, Autopollinisation, F1, Hybridation en première génération, Hybride, P1, Rétrocroisement, S1.

Sels : les sels minéraux sont des substances, provenant de roches, qui entrent dans la composition des organismes et qui sont présents dans l'alimentation animale et végétale. Ils se présentent sous forme ionique (anions ou cations) comme Ca++ pour le calcium ou Cl- pour le chlore. On les remarque bien en hydroponie et même en culture en terre sur les bords des pots qui ont été en contact avec la solution d'engraissage.

Sénescence : chez les végétaux, loin d'être une simple dégradation des conditions de vie de la cellule, voire une simple dégénérescence de celle-ci, la sénescence est un processus contrôlé génétiquement. En effet, certains gènes s'expriment uniquement au moment de la sénescence tandis que d'autres deviennent silencieux. Autrement dit, c'est un processus physiologique qui entraîne une lente dégradation des fonctions de l'organisme. La plante atteint son sommet et marquée par le vieillissement, elle commence à mourir. Chez les plantes annuelles comme le cannabis, l’induction florale est aussi le début de la sénescence. Voir Induction florale.

Set-up : c'est l'ensemble de votre matériel dédié à la culture du cannabis.

Sève brute : composé organique absorbé par l'extrémité des racines, dans la rhizosphère, et contient uniquement de l'eau et des sels minéraux, la sève brute circule dans l'organisme végétal via un tissu conducteur, le xylème, uniquement dans le sens ascendant. Elle voyage grâce à la pression atmosphérique subit par le tronc uniquement de la racine à la feuille. Elle deviendra de la sève élaborée après photosynthèse par les feuilles. Voir Photosynthèse, Sève élaborée.

Sève élaborée : composé organique résultant de la transformation par photosynthèse de la sève brute, et contenant de l'eau et les sucres synthétisés par les parties aériennes de la plante lors de la photosynthèse, la sève élaborée circule dans l'organisme végétal via un tissu conducteur, le phloème, dans les deux sens. Son transport est un processus complexe qui demande beaucoup d'énergie et implique des molécules spécifiques. Cette transformation de la sève brute en sève élaborée a lieu dans la feuille grâce à la chlorophylle (activée par la lumière) et l'apport de CO2 capturé dans l'air ambiant. Voir Photosynthèse, Sève brute.

Shit : Voir Haschisch.

Skuff : dérivé manufacturé du cannabis. Il se différencie de son cousin le haschisch de par sa composition 100 % naturelle. Voir Haschisch.

Smoke-report : traduit littéralement de l'anglais compte-rendu de fumée, il s'agit d'un avis personnel sur une variété cultivée de cannabis décrite sur plusieurs critères spécifiques tels que le temps de floraison, la difficulté à cultiver, les qualités gustatives, etc. Le nom "fumée" vient renforcer l'idée que le smoke-report constitue la conclusion d'une culture donnée.

SOG (Sea Of Green) : en français Mer de Vert, le but étant de lancer les plantes (boutures ou seeds) directement en floraison et de mettre le maximum de plantes en rapport à la surface éclairée. Voir One bud.

Souche : en physiologie et génétique végétale, on parle de souche pour désigner le patrimoine génétique d’une plante. Voir Strain, Variété.

Space cuisine : cuisine à base de cannabis. Cela va du bhang au space gâteau, en passant par le space yaourt, les possibilités sont infinies. Gare aux mains lourdes, il est difficile de contrôler la quantité ingérée. La digestion procure les effets du cannabis quelques temps après l'ingestion, on n'en ressent pas tout de suite les sensations. L'effet est beaucoup plus intense et long qu'en inhalant.

Spectre lumineux : couleur spectrale de la lumière. La lumière visible est composée de 7 gammes de couleur, celles de l'arc en ciel. Quand elles se trouvent en quantités identiques, la lumière est blanche. Les lampes électriques produisent différents spectres, les bleu/blanc sont plutôt utiles à la croissance végétative, les jaune/rouge à la floraison.

Stick : en Amérique, il est de coutume de rouler directement le cannabis avec une feuille de papier, il est donc fumé sans mélange de tabac. Ce joint est fin et s'appelle stick. Par extension, les joints de la même forme (avec ou sans tabac) prennent ce nom. Voir Joint.

Stigmate : partie supérieure du pistil qui reçoit, sur ses villosités, les grains de pollen permettant la fécondation. Attention à ne pas le confondre avec le stomate. Voir Pistil.

Stimulateur de plante : molécule ou micro-organisme non-pathogène capable d'induire chez une plante des modifications physiologiques, locales ou systémiques. Qu'il soit pour la floraison, la croissance ou le racinage, tous les fabricants d'engrais ont leur recette secrète afin de booster les plantes au maximum de leur potentiel métabolique.

Stomate : orifice de petite taille présent dans l'épiderme des organes aériens des végétaux (sur la face inférieure des feuilles le plus souvent). Il permet les échanges gazeux entre la plante et l'air ambiant (dioxygène, dioxyde de carbone, vapeur d'eau, etc.) ainsi que la régulation de la pression osmotique.

Stone : se dit de l'effet plutôt sédatif, écrasant et lourd lors de la consommation du cannabis, notamment des indicas. Se dit aussi parfois pour désigner l'effet générique du cannabis. Voir High.

Strain : de l’anglais Souche de plante, le terme fait davantage référence à la variété d'une plante. Voir Souche, Variété.

Stretch : période de la vie de la plante qui commence lors du passage en floraison. Le stretch correspond aux premières semaines de floraison, 1 ou 2 semaines suivant la variété. La plante va commencer à fortement se modifier, pour générer ses fleurs. Chez certaines variétés, la plante va prendre plus de 1/3 de sa hauteur par rapport à la hauteur avant le passage en floraison. Cela peut passer du simple au double, voire même au triple. Il faut toujours prendre en compte ce stade de développement pour ne pas se retrouver coincé en hauteur. Toutefois, il faut continuer l'apport d'engrais azoté pendant le stretch.

Style : rétrécissement plus ou moins long, entre l'ovaire et les stigmates. Voir Stigmate.

Substrat : matière dans laquelle va pousser la plante : laine de roche, billes d'argile, vermiculite, terreau, etc. C'est la base de la vie des plantes.

Système hydroponique par percolation : les plantes poussent dans un pot rempli de billes d'argile. Ce pot de culture est suspendu au dessus du réservoir de solution nutritive. Une pompe à air envoie la solution dans une colonne de pompage puis la répartit dans un anneau de distribution. La solution ruisselle à travers les billes d'argile et assure un renouvellement constant de l'oxygène et des nutriments aux racines. Le système travaille en circuit fermé.

    T

Table à marée : système hydroponique, l'arrosage se fait de façon cyclique : l'eau monte dans le système pour noyer les racines puis s'écoule par gravité. Le cycle est répété régulièrement tout au long de la journée et est géré de façon automatique grâce à un timer. Voir Timer.

Tampon : on parle d'effet tampon du terreau en signifiant que la terre et tous les éléments constituant le terreau permettent de stabiliser un pH à un niveau relativement idéal pour permettre l'assimilation d'un maximum de nutriments. On parle d'effet tampon aussi en hydroponie dans le sens où la dureté carbonatée et totale influent sur la stabilité du pH : plus la dureté de l'eau sera élevée, plus le pH sera stable.

Tamponnage : action visant à amener un substrat dans une plage de pH souhaitée. Pour cela, on immerge, le plus souvent, des billes d'argiles (dont le pH est neutre et qui auront été nettoyées auparavant) ou de la laine de roche (qui a un pH élevé), dans une solution acide jusqu'à ce que le pH soit stable (5,5 plus ou moins). On obtient ainsi un support de culture dont la fourchette de valeur pH est idéale pour la culture de nos plantes.

Tétranyque tisserand : aussi appelé Araignée rouge, c'est un acarien parasite. Deux formes distinctes de Tétranyque tisserand ayant des biologies très proches et produisant les mêmes dégâts peuvent être rencontrées. Pour se nourrir, l'acarien pique les feuilles et aspire le suc cellulaire. Son développement est optimal entre 23 et 30°C et à une humidité relative inférieure à 50%. C'est l'un de ces parasites qui sévit souvent en culture intérieur, et peut faire de sérieux dégâts.

THC : le delta-9-tétrahydrocannabinol est la principale substance psychotrope du cannabis. Son taux, exprimé en %, varie principalement selon la variété et la technique de culture employées. Toutefois, la quantité de trichomes est importante à prendre en compte : une variété au % élevé mais dont la quantité de résine est pauvre, peut se révéler moins puissante à la consommation qu'une variété au % bas mais dont la quantité de trichomes est riche. Autrement dit, le THC ne permet pas nécessairement de juger de la puissance d'une variété. Voir Cannabinoïdes végétaux (phytocannabinoïdes), Trichome.

Thaï : herbe thaïlandaise très puissante du fait que cette variété est naturellement, et non à cause d'un traitement chimique, polyploïde (les variétés ordinaires sont monoploïdes). Cette variété de type sativa a malheureusement la fâcheuse tendance à tourner hermaphrodite due à la photopériode sous ces latitudes. Voir Monoploïde, Polyploïde.

Thermostat : appareil électrique permettant de gérer la chaleur (donc la ventilation) par rapport à une température définie. Indispensable pour une culture indoor, il assure une température constante, et donc maintient un climat le plus stable possible.

Thrips : les thrips constituent l'ordre des thysanoptères (Thysanoptera). Ce sont des insectes ptérygotes néométaboles (retard dans l'apparition des ébauches alaires chez la larve) de taille minuscule, au corps allongé. Le nombre d'espèces connues dépasse les 5000 réparties dans plus de 850 genres. On les appelle couramment les bêtes d'orage ou bêtes d'août. Ce sont de vraies pestes pour les cultures intérieures : ne surtout jamais se laisser envahir sous peine de perdre la ou les plantes.

Tige : la tige est chez les plantes, l'axe généralement aérien, qui prolonge la racine et porte les bourgeons et les feuilles. La tige se ramifie généralement en branches et rameaux formant l'appareil caulinaire. Elle diffère de la racine par la présence de nœuds où s'insèrent les bourgeons axillaires et les feuilles, par l'absence de coiffe terminale et par sa structure anatomique. La transition entre racine et tige se fait dans le collet. Il peut exister des tiges souterraines comme il existe des racines aériennes. Par son mode de croissance et de ramification, la tige détermine le port de la plante; elle assure une fonction de soutien de la plante et une fonction de transport des éléments nutritifs entre les racines et les feuilles. Voir Bourgeon, Feuille, Nœud, Racine, Rameau.

Timer : de l'anglais Minuterie, c'est l'appareil électrique permettant de gérer les horaires d'allumage ou d'extinction de différents appareils (lampes, ventilation, etc.).

Tourbe : substrat naturel issue des tourbières. C'est le résultat de la décomposition de la sphaigne, sorte de mousse qui croit dans les milieux marécageux. La tourbe est acide (de l'ordre d'un pH de 4-5) et elle permet une forte rétention d'eau, ainsi qu'un allègement des mélanges de terre. Elle peut être blonde ou noire et a différents degrés de décomposition : forte ou moyennement décomposée. La tourbe ne peut pas être utilisée comme substrat pur mais doit être mélangée en général avec de la terre, des humus, du compost, etc.

Trichome : du grec signifiant croissance de poils, en botanique, un trichome désigne de fines excroissances ou appendices de plantes. On en retrouve notamment sur les feuilles de tabac ainsi que sur le cannabis. Ce sont ceux-ci qui contiennent le THC et les principaux principes actifs du cannabis. En fonction de leur maturité, les trichomes peuvent être de couleur translucide, laiteux ou ambrés. La couleur des trichomes est le seul vrai indicateur de maturation de la plante. Voir Cannabinoïdes végétaux (phytocannabinoïdes), THC.

Trichoderma harzianum : champignon symbiotique vivant avec les racines et permettant une meilleure assimilation des nutriments et une meilleure dégradation des éléments morts.

Tropisme : en physiologie végétale, un tropisme est une réaction d'orientation des organes d'une plante (racines, tiges, feuilles, fleurs, etc.) à une anisotropie de milieu (propriété d'être dépendant de la direction). La lumière et la gravité sont les deux principaux facteurs du milieu respectivement responsables des phototropismes et des gravitropismes - aussi appelés géotropismes. Les tropismes peuvent apparaître comme des mouvements de la plante mais ils correspondent en fait au résultat d'une croissance inégale des deux côtés de l'organe, ce qui entraîne une courbure de celui-ci.

    U



    V

Vaporisateur : appareil utilisé pour libérer sous forme de vapeur les principes actifs contenus dans certaines plantes. C'est un appareil généralement électrique utilisé en phytothérapie et en aromathérapie. La vaporisation consiste à chauffer des extraits de plantes en dessous de la température de vaporisation des principes actifs contenus dans ces plantes. À cette température, les substances contenues dans les extraits de plantes se transforment en vapeur par effet de sublimation. Voir Volcano.

Variateur : petit appareil électrique permettant de gérer la vitesse d'un extracteur par exemple.

Variété : en botanique, une variété est un rang taxinomique inférieur à l'espèce. Voir Espèce.

Vermiculite : utilisé pour alléger et aérer les mélanges de terre, on l'appelle également mica expansé.

Volcano : marque d'un célèbre appareil thérapeutique permettant de chauffer l'herbe à un degré très précis afin de vaporiser les éléments psychoactifs de la plante sans les brûler. L'appareil est muni d'une soufflerie et de corps étanches afin de remplir un ballon d'un plus ou moins gros volume de vapeurs chargées. Voir Vaporisateur.

    W

Water curing : action de plonger les inflorescences récoltées dans l'eau, en moyenne 7 jours, pour les débarrasser des engrais, parasites, éventuel pesticide, etc. Il s'en suit un séchage classique qui est plus rapide. Pendant le water curing, l'eau est changée renouvelée régulièrement. C'est une technique controversée chez les cannabiculteurs.

Waterfarm : système hydroponique composé de deux bacs empilés l'un sur l'autre. Celui du dessus est percé au fond et contient les plantes, celui du dessous sert de bac de rétention d'eau. Les plantes sont maintenues dans des billes d'argiles, dans le bac du dessus, et sont arrosées via une pompe à air qui envoie de l'eau dans un tuyau. Système dit recirculant : le drain sera réutilisé.

Weed : de l'anglais Mauvaise herbe, nom commun pour désigner le cannabis.

    X

Xylème : Le tissu xylémique ou xylème, du grec xylon, bois, est un constituant des tissus végétaux formé de l'association de vaisseaux, de cellules mortes ou vivantes de soutien et de cellules associées.

    Y


    Z

Zamal : appellation réunionnaise de la plante de cannabis. Sur l'île de la Réunion, il en existe plusieurs variétés, mais la variété la plus abondante semble être une pure sativa à temps de floraison très long, environ 4 mois et pouvant atteindre plus de six mois en culture intérieur.

Zygomorphe : se dit d'une fleur irrégulière, à symétrie bilatérale.

    0-9

18/6 : 18h de lumière pour 6h d'obscurité, c'est le cycle généralement utilisé pour la croissance. Voir Croissance.

12/12 : 12h de lumière pour 12h d'obscurité, c'est le cycle généralement utilisé pour forcer la floraison. Voir Floraison.

24/24 : éclairage allumé non-stop. Utilisé notamment pour contrer les effets de la floraison au sujet des plants-mères. Un éclairage 24/24 n’est pas idéal pour la croissance car le temps d’obscurité est un facteur important. Le terme 24/24 ne s’oppose pas au terme 24/0 qui signifie la même chose. Toutefois, le terme 24/24 peut aussi désigner un cycle de 12/12 qu’on aurait doublé. Voir 12/12.

11/13 ou 10/14 : 11h ou 10h de lumière et 13h ou 14h d'obscurité, cycle de lumière utilisé rarement pour forcer et raccourcir la floraison.

dernière mise à jour le 20 février 2011 19:30


Un lexique est rarement exhaustif, au fil du temps les définitions peuvent évoluées, ou tout simplement devenir désuètes.
Pour toute suggestion, proposition de définition, modification, remarque ou autre, n'hésitez pas à vous manifester ici !

L'équipe des FCF tient à remercier les protagonistes sans qui ce projet n'aurait pas vu le jour.
Tout d'abord merci à canna_dream, exrc one, ilovesnoopdog, link², PBZ et Qweed pour leurs précieuses contributions.
Merci également à Ninjah pour la relecture et à armystice pour le joli logo animé.
Enfin merci à Gentleman Farmer, Le Jardineur, Leloup, Mad Hatter, sumerien et victorhugo pour leur remarque.
Nous n'oublions pas les acteurs des deux anciens lexiques qui ont posé les premières pierres, nous pensons notamment à xaniss, Sweet Tom, nicolaslejahrdinier, THeCult, Chuk-e, Reloaded et d'autres membres dont les comptes n'existent plus.


Haut
   
 
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas modifier de messages ou poster de réponse.  [ 2 messages ] 

Heures au format Array


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com